donner à l'alefpa twitter de l'alefpa facebook de l'alefpa youtube de l'alefpa linkedin de l'alefpa viadeo de l'alefpa

Spectacle Copil ART de l'AEMO

Le service AEMO a choisi « l’art su spectacle» pour permettre à des jeunes considérés comme en danger, néophytes, amateurs, de vivre une réelle expérience à la fois éducative et artistique.

L’idée était de sortir des sentiers battus de l’accompagnement judiciaire pour s’ouvrir à d’autres, et découvrir des possibilités expressives diverses selon 3 phases : la découverte, l’expérimentation et la conception.

La volonté, le professionnalisme et l’implication sans faille de l’équipe a permis de mener à terme cet ambitieux projet.

Notre finalité était de permettre à ces jeunes d’avoir leur propre regard sur le monde, leur histoire, leur avenir et développer leur capacité à faire  et à répondre autrement… à sortir de situations complexes, à s’autoriser à faire différemment…

Ensembles, professionnels et jeunes accompagnés ont créés la troupe « Amuz a nou ».

L’artistique est devenu un vecteur de socialisation, de valorisation, d’expression, de création autour d’un travail basé sur la confiance mutuelle.

« Au début j’avais peur de monter sur scène, je pensais que je n’y arriverais pas, avec tous mes problèmes, mais après avec les éducateurs et les autres jeunes on est devenu un vrai groupe solidaire et voilà on y est tous arrivés »

L’idée était de venir mobiliser le corps et les émotions dans le but d’obtenir des vertus émancipatrices. Nous sommes partis du pré requis que l’art -du spectacle et de la scène- permettraient de redéfinir le rapport à soi-même.

« Je me suis fait des amis, et j’ai beaucoup changé, je ne me croyais pas capable de ça, chanter et danser devant des gens et devant ma famille, c’est incroyable, j’ai trop envie de continuer »

Participer à ce projet artistique a été pour les jeunes artistes un acte d’émancipation individuelle.

« Quelle aventure, je ne pensais pas arriver à faire tout ça ! C’était génial ! On recommence quand vous voulez »

Le projet a duré un an, avec des répétitions régulières, la mise en place d’un séjour de 3 jours et 2 nuits autour de la création et l’assemblage du travail réalisé sur l’année pour au final permettre 2  représentations publiques le 24 mars 2018 à St Pierre en présence de messieurs Cuvelier et Hoarau, administrateurs, et le samedi 31 mars à Ste Suzanne en présence de Nicolas Bazzo, Directeur territorial.

Pour ces  jeunes âgés de 6 à 18 ans l’exercice artistique a été une expérience porteuse de sens…

«  Devenir quelqu’un d’autre pour avoir envie d’exister ».

Nous soulignons notre intérêt pour cette ambivalence permanente entre le « jeu » et « l’éducatif », qui a trouvé un lien dans le plaisir.

Ce projet a impliqué un travail d’imagination et de créativité basé sur des représentations personnelles et collectives, parfois inconscientes, et spontanées.

Entrer dans un processus artistique leur a demandé de lâcher prise afin de se rendre disponible aux sensations naissantes et aux réactions qui en découlaient.

« ouaouh génial, merci à tous de nous avoir permis de faire ça ! C’était super, un grand merci à tous les éducateurs, franchement, ils ont assuré grave »

L’aboutissement de ce projet nous permet de conclure que la culture demeure une priorité absolue de l’action éducative.

Nous mesurons à quel point il est vital de permettre, aujourd’hui plus que jamais, aux jeunes de s’approprier ce qui leur appartient : la langue, la littérature, l’art, le chant, la danse, le théâtre qui constituent un patrimoine précieux et une expérience solide pour leur devenir.

Lieu: La Réunion

Revenir