donner à l'alefpa twitter de l'alefpa facebook de l'alefpa youtube de l'alefpa linkedin de l'alefpa viadeo de l'alefpa

Salut l'artiste

Fattah Benchekroun est parti en un jour froid et blanc de ce début d’année.

Il exerçait ses talents à l’association Alter-Egaux de Valenciennes depuis janvier 1986.

Avant d’être le directeur des résidences sociales et de l’accueil d’urgence (SDF) que nous connaissions, il avait, durant de nombreuses années, rempli des fonctions de comptable, puis de responsable administratif et financier de cette association.

Ses compétences financières et budgétaires ont toujours été pour moi d’une aide précieuse dans mes fonctions de directeur d’établissements ou de directeur général.

Fattah possédait des valeurs humanistes chevillées au corps. Il était entièrement dévoué à Alter-Egaux, et, au tout début, était quelque peu réticent à l’idée de fusionner avec une autre association, même s’il était persuadé que cela était indispensable pour l’avenir des établissements d’Alter-Egaux et l’accompagnement des personnes qu’il protégeait.

Dès la première rencontre  en février 2017 avec Olivier Baron, Fattah sortit de la réunion rasséréné.

Il avait compris, qu’avec l’ALEFPA, nous étions capables de grandes choses.

Il avait compris que, même si nous, nous avions besoin de l’ALEFPA pour permettre à Alter-Egaux de perdurer, l’ALEFPA nous considérait comme des partenaires et comptait sur nos compétences.
Les rencontres avec les directeurs lors des séminaires de Lille ou Bordeaux l’ont enthousiasmé.

Le raid de juin 2018  est resté pour lui un défi qu’il a relevé.

Fattah s’est fortement impliqué dans le projet de restructuration de Capharnaüm, et dans la réponse à l’appel à projet « pension de famille », dont il fut la cheville ouvrière avec Nathanaëlle Debouzie.

Tous ceux qui l’ont croisé se souviendront de Fattah comme d’un homme attachant, profondément humain et soucieux de chacun.

Merci mon ami pour ce que tu fus.

Tu seras toujours présent dans mes pensées, et tu nous manqueras.

Nous avions encore tant de belles choses à faire ensemble.

D.DUBOIS

Revenir