donner à l'alefpa twitter de l'alefpa facebook de l'alefpa instagram de l'alefpa youtube de l'alefpa linkedin de l'alefpa viadeo de l'alefpa indeed de l'alefpa

L’assassinat d’un enseignant

La Nation vient de rendre un hommage solennel à Samuel PATY. Cet homme enseignait, aimait ses élèves et respectait les enfants. Nous nous sommes associés à cet hommage dans une profonde émotion, une infinie tristesse et un sentiment de révolte absolue contre le tragique de son destin. Il a été assassiné par un fanatique parce qu’il était enseignant.

Par cet acte misérable, organisé et influencé, c’est l’Ecole de la République qui est attaquée et profondément blessée. L’obscurantisme contre le savoir, le fanatisme contre la réflexion ne sont pas seulement issus d’horizons lointains ; ils rôdent et sont tapis dans l’ombre, sous des apparences banales, proches de nos vies et de nos institutions. Cet esprit-là rampe un moment avant de frapper : dans cet assassinat, c’est le cœur même de l’humanité qui est massacré. Ce qui a été commis dans un enchaînement sordide, c’est le crime contre l’intelligence humaine et contre la capacité d’apprendre constitutive de l’enfance, contre la force et la grandeur du métier d’enseignant qui construit quotidiennement l’avenir de notre humanité. Tuer un enseignant pour ce qu’il est, pour ce qu’il fait, c’est commettre le mal absolu, totalement et à jamais injustifiable, un crime contre l’humanité qui se bâtit, pas à pas, à travers chaque enfant qui vient à l’école.

Par-delà notre désarroi, notre engagement associatif, notre sensibilité et nos valeurs nous ont fait ressentir et partager la douleur immense et la profonde solidarité avec tous les enseignants de notre pays, et avec tous ceux qui s’efforcent souvent dans des conditions difficiles dans le monde, de bien faire leur métier.

Nous qui accueillons et prenons soin des enfants handicapés, nous qui protégeons et accompagnons des adolescents déjà meurtris dans leur parcours de vie, nous savons ce qu’enseigner veut dire : dans l’apprentissage, dans le jeu et la découverte, dans la pédagogie, dans la recherche et le respect de la vérité, dans l’exercice de la raison et dans l’imagination, dans le sérieux et l’humour, dans l’observation, la mémoire, dans la camaraderie pour apprendre avec les autres, et dans les rires et les jeux de cours d’école. Par chance et par volonté, l’homme grandit dans l’école, pas dans la sauvagerie. Et nous savons tous à l’ALEFPA, à quel point tous les métiers exercés dans nos établissements médico sociaux sont étroitement complémentaires et solidaires des écoles, des collèges et des lycées, où nos enfants se rendent régulièrement.

Le 2 novembre 2020, nous serons unanimes et debout, aux côtés des enseignants, dans une longue minute de silence qui marquera notre indéfectible solidarité qui nous lie dans le temps et dans l’espace ; et nous rendrons hommage à leur beau métier qui consiste à faire grandir l’humanité en chacune et chacun d’entre nous.

C’est un propos de Jean Rostand qui éclaire ici notre chemin :

« Dans l’enseignement qu’on distribuera aux jeunes citoyens, s’interdire toute pesée confessionnelle ou philosophique, former les esprits sans les conformer, les enrichir sans les endoctriner, les armer sans les enrôler, leur communiquer une force dont ils puissent faire leur force, les séduire au vrai pour les amener à leur propre vérité, leur donner le meilleur de soi sans attendre ce salaire qu’est la ressemblance... ».

Avec les enseignants, nous continuerons de faire réfléchir, d’enseigner la recherche de la vérité, d’initier à la beauté, d’introduire à la réflexion morale, d’étudier l’histoire, les sciences, d’introduire à la philosophie. Nous continuerons de rire et parfois d’être poète. Nous continuerons à réfléchir librement et la laïcité demeurera notre boussole, malgré les embûches, les menaces et les renoncements. Nous ne lâcherons rien des valeurs de la République et de son école, que nul fanatisme ne peut détruire : la liberté, l’égalité, la fraternité, la solidarité.

 

 

Michel CARON

Président de l'ALEFPA

Revenir